EPFL Magazine N° 25

ÉDITO

Une nouvelle identité fleurit


50 ANS DE L'EPFL

L’habitat du futur se dessine aujourd’hui

dossier_sommaire

La durabilité comme fil conducteur


«On devrait beaucoup plus construire en bois... je me permets de le dire en tant que bétonneur»


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Un dérivé de vitamine B3 stimule la production de cellules sanguines

actu_sommaire

Découverte d’une importante faille informatique mondiale


Des robots font dialoguer les poissons et les abeilles


Transformer les bâtiments en générateurs d’énergie


INTERVIEW

Elizabeth Blackburn, Nobel laureate and specialist in cell aging

interview_sommaire

VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Star Wars stars on campus

entendu_sommaire

ÉVÉNEMENT

Balélec


Perturbations


CAMPUS

Le Smart Living Lab se présente à Neuchâtel

campus_sommaire

Diamonds are forever


Robopoly fête ses 20 ans

campus_sommaire_02

Comment l’EPFL accompagne la mise en place de son identité visuelle


Satellite toujours sur orbite après 35 ans


Une solution «green tech» pour combattre les montagnes de déchets


Pourquoi s’exercer à l’éloquence dans une école d’ingénieurs?


La Junior entreprise EPFL se distingue en Europe

campus_sommaire_03

Rolex Learning Center: l’heure du bilan


Le printemps, la saison du vélo


Quand la technologie se met au service des défis sociétaux


Machine laundry-ing


Créer des liens au sein de la communauté des humanités digitales


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Trois regards photographiques sur l’EPFL en un livre et une exposition

culture_sommaire

… Eh bien, dansez maintenant!


«Le voyage se termine quand l’œuvre fait de moi une spectatrice»


AGENDA

Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL

fin_sommaire

CAMPUS

Modèle T25 UHTH®.

MENTORING

 

Une solution «green tech» pour combattre les montagnes de déchets

La Section de management, technologie & entrepreneuriat a accueilli Vincent Keller, CEO de Clean Carbon Conversion, une entreprise qui propose une solution pour transformer les déchets en gaz de synthèse propre.

Vincent Keller rappelle des faits effrayants: la Banque mondiale prévoit une croissance des déchets de 70% d’ici 2050. Afin de participer au combat contre cette croissance inexorable, le CEO de Clean Carbon Conversion a rejoint depuis peu cette équipe d’ingénieurs qui s’attelle depuis 25 ans à transformer les déchets en énergie. La solution proposée semble idéale: pas d’émissions (pas d’incinérateurs, de décharges), invisible (contrairement aux éoliennes ou panneaux photovoltaïques), pas de problème de recyclage des équipements (comme le nucléaire), des déchets traités localement (sans transport) et par ceux qui les créent. En résumé, Clean Carbon Conversion propose que chaque localité puisse créer sa propre énergie en traitant ses déchets grâce à une machine très simple à utiliser mais très complexe à développer, appelée UHTH, pour Ultra high temperature hydrolysis.

Proposée en trois modèles (traitement de 5, 25 ou 50 tonnes de déchets par jour), l’UHTH peut s’attaquer à toutes sortes de déchets (toxiques ou non, substances infectieuses, etc.), les transformant à 95% en gaz synthétique propre, qui peut ensuite être utilisé pour la production d’électricité ou d’hydrogène par exemple. Les 5% restants représentent des déchets solides stériles.

 

 

De l’innovation à la commercialisation

Vincent Keller doit faire face à des défis pour mener à bien ce change management de grande envergure au sein de cette entreprise issue d’une équipe d’experts en R&D. Ils sont principalement liés à la transition d’une entreprise d’experts, peu habitués à la vente, à un véritable business orienté clientèle et processus de vente. Cette technologie est encore de niche et a besoin de visibilité notamment pour pouvoir convaincre les investisseurs et partenaires.

Le CEO a également souligné que, pour permettre à cette entreprise de croître sereinement, il est primordial de ne pas sous-estimer la culture d’entreprise, ses croyances et son expérience. Son développement ne doit pas uniquement être orienté sur des actions et des résultats à atteindre, mais elle doit permettre d’atteindre un idéal dans son domaine d’activité : promouvoir une solution décentralisée, proche du consommateur, pour valoriser les déchets en énergie qui soit propre, efficace et rentable.

 

Alexandra von Schack, responsable de communication

SPORT

Nuit du badminton

 

Pour grand sportif ou petit pantouflard, la Nuit du badminton a pour but de partager l’amour de ce sport avec des joueurs de tous horizons. La septième édition se déroulera le vendredi 24 mai dès 18h30. Les joueurs peuvent venir seuls ou accompagnés, car le concept a été pensé pour que les gens se rencontrent : les matchs durent 10 minutes et le partenaire, ainsi que les adversaires sont tirés au sort. Ce qui veut dire que chaque match est différent.

On est libre de choisir quand on veut jouer et de passer à la buvette par exemple, de prendre une pause et de recommencer à jouer.

Pour la modique somme de 15 francs, on reçoit un repas, le droit de participer à la soirée, et on bénéficie des animations de l’association avec à la clé la chance de gagner de superbes prix.

L’organisation se passe bien, il ne manque que les nombreux participants et participantes pour que la fête soit réussie.

 

LUC Badminton

> INFORMATIONS:
nuit-du-bad.lucbadminton.ch

 

> QUESTIONS:
timonganguillet@msn.com