EPFL Magazine N° 27

ÉDITO

Quand la science se raconte


COMMUNICATION SCIENTIFIQUE

La science de communiquer la science

la science_sommaire

«Faire rayonner des thématiques phares»


“We need a science of science communication”


VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Challenge yourself!

vu_sommaire

ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Produire de l'électricité aux estuaires avec l'osmose et la lumière

actu_sommaire

Transformer les boues d'épuration en énergie et en sels minéraux


L'holographie ouvre la voie à l'informatique quantique


Une nouvelle thérapie non invasive pour les personnes paraplégiques


INTERVIEW

Fred Courant, sorcier du journalisme scientifique

fred_sommaire_grand

EN IMAGES

Scientastic


50 ANS DE L’EPFL

«Lorsque les apprentis reçoivent leur CFC, pour moi, c’est la récompense»


50 ANS DE L’EPFL

«On dit souvent qu’il faut incarner le changement qu’on veut voir dans notre monde. J’espère réussir à le faire.»


CAMPUS

EPFL conducted the third Doctoral Survey

campus_sommaire

L’EPFL a mené pour la troisième fois une enquête sur le doctorat


Nomination de professeurs à l'EPFL


Des objets insolites pour raconter la recherche scientifique


Une exposition célèbre le 50e anniversaire de l’alunissage


La vaisselle lavable est désormais nettoyée à l’EPFL


Campus durable EPFL se renforce et change de nom


“Travel Less Without Loss”, an initiative to raise awareness


65 ans d'histoire du calcul scientifique


A contre-courant


CECAM (also) celebrates its 50th birthday in 2019


La Suisse dans le top 30


L’EPFL se mobilise pour plus d’égalité


24 heures pour relever le défi de CIEL


Hommage à Michel Serres


EN IMAGES

Vivapoly


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Hommage à Bogdan Konopka

culture_sommaire

NIFFF Extended 2019: des rencontres pour dessiner l'avenir de l’audiovisuel


Les événements à venir


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

RÉÉDUCATION

Une nouvelle thérapie non invasive pour les personnes paraplégiques

Une nouvelle technique de rééducation combinant électrostimulation musculaire et interface cerveau-machine a été testée par deux personnes paraplégiques.

 

Un projet du Groupe de recherche Rehabilitation and Assistive Robotics (REHAssist), développé par Mohamed Bouri

Des chercheurs de l’Alberto Santos Dumont Association for Research Support (AASDAP) au Brésil et de l’EPFL ont mis au point un outil inédit et non invasif pour la neuro-rééducation des membres inférieurs chez les personnes paraplégiques.

Les patients utilisent leur propre activité cérébrale pour contrôler l’envoi de pulsions électriques à un total de 16 muscles dans leurs jambes. Aidés d’un déambulateur et d’un harnais de soutien, ils peuvent se remuscler et améliorer leur motricité.

Les utilisateurs reçoivent en outre un feedback vibrotactile sur leurs bras, qui leur donne des indications sur la position de leurs membres dans l’espace. Ils peuvent ainsi se mouvoir sans avoir à regarder leurs jambes constamment.

Le système a été testé sur deux patients atteints de paraplégie chronique. A la fin de l’évaluation clinique, les patients étaient capables de se déplacer en étant moins dépendant du système d'assistance. Chez l'un d'entre eux, une récupération motrice importante a été relevée. Le tout sans qu’aucune intervention chirurgicale ne soit nécessaire.

  

Laure-Anne Pessina

INNOVATION

  

Un pavillon de zoo construit avec des matériaux réutilisés

Les étudiants de Bachelor en architecture ont construit un pavillon destiné à accueillir les enfants visitant le Zoo de Servion.

 

Un projet du Laboratoire EAST Développé par des étudiants de Bachelor en architecture

Quelles sont les caractéristiques de la plus belle salle de cours possible? Et comment inclure ce type de constructions à un zoo? Telles sont les réflexions que les étudiants de Bachelor en architecture ont menées au semestre passé. Sur mandat du Zoo de Servion, situé près de Lausanne, ils ont ensuite conçu et construit un pavillon en bois muni d’une toiture en ardoises à partir de matériaux achetés sur des sites de vente en ligne et récupérés dans des décharges spécialisées dans la collecte de matériaux de construction usagés.

Le bâtiment accueillera les présentations et expositions temporaires destinées aux enfants venus visiter le zoo. L’installation, située entre les parcelles des singes et des panthères des neiges, a été inaugurée le 4 juin. «Avec ce projet, nous sommes en phase avec le mouvement de réutilisation défendu tant par la Ville de Lausanne, avec sa plateforme «Lausanne-réutilise», que par la Confédération, qui vient de commander un inventaire des sociétés spécialisées dans la réutilisation dans la construction», observe Martin Fröhlich, professeur associé et codirecteur du laboratoire EAST, avec Anja Fröhlich. «Les éléments sont réutilisés sans perte de qualité, ce qui évite le gaspillage, et les composants restent continuellement dans l’écocycle, car ils peuvent être à tout moment démontés», précise l’architecte berlinois.

 

Sandrine Perroud

BRÈVE

 

ÉNERGIE

 

Production record d'hydrogène en concentrant la lumière du soleil

 

– Produire de l’hydrogène propre à moindre coût est un défi car collecter et convertir l’énergie solaire coûte cher. Des chercheurs ont eu l’idée de concentrer les rayons du soleil pour produire davantage d’hydrogène pour une même surface de matériau donné. Leur dispositif fonctionne par échange de chaleur. 

Une version à large échelle va être testée sur le campus, à l’aide d’une antenne qui concentre le soleil par un facteur mille.

Le dispositif devrait produire jusqu’à 1 kilo d’hydrogène par jour, ce qui permet à une voiture à hydrogène de parcourir entre 100 et 150 kilomètres.

A l'avenir, plusieurs de ces systèmes pourraient être connectés entre eux et exploités par les compagnies chimiques, ou faire office de stations à hydrogène.

Une spin-off basée sur cette technologie va être lancée, baptisée SoHHytec.

> RETROUVEZ LES
ACTUALITÉS COMPLÈTES
SUR actu.epfl.ch