EPFL Magazine N° 25

ÉDITO

Une nouvelle identité fleurit


50 ANS DE L'EPFL

L’habitat du futur se dessine aujourd’hui

dossier_sommaire

La durabilité comme fil conducteur


«On devrait beaucoup plus construire en bois... je me permets de le dire en tant que bétonneur»


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Un dérivé de vitamine B3 stimule la production de cellules sanguines

actu_sommaire

Découverte d’une importante faille informatique mondiale


Des robots font dialoguer les poissons et les abeilles


Transformer les bâtiments en générateurs d’énergie


INTERVIEW

Elizabeth Blackburn, Nobel laureate and specialist in cell aging

interview_sommaire

VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Star Wars stars on campus

entendu_sommaire

ÉVÉNEMENT

Balélec


Perturbations


CAMPUS

Le Smart Living Lab se présente à Neuchâtel

campus_sommaire

Diamonds are forever


Robopoly fête ses 20 ans

campus_sommaire_02

Comment l’EPFL accompagne la mise en place de son identité visuelle


Satellite toujours sur orbite après 35 ans


Une solution «green tech» pour combattre les montagnes de déchets


Pourquoi s’exercer à l’éloquence dans une école d’ingénieurs?


La Junior entreprise EPFL se distingue en Europe

campus_sommaire_03

Rolex Learning Center: l’heure du bilan


Le printemps, la saison du vélo


Quand la technologie se met au service des défis sociétaux


Machine laundry-ing


Créer des liens au sein de la communauté des humanités digitales


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Trois regards photographiques sur l’EPFL en un livre et une exposition

culture_sommaire

… Eh bien, dansez maintenant!


«Le voyage se termine quand l’œuvre fait de moi une spectatrice»


AGENDA

Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL

fin_sommaire

ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

BRÈVE

 

ENVIRONNEMENT

 

Un centre de recherche pour protéger l’écosystème de la mer Rouge 

— Le conseiller fédéral Ignazio Cassis, chef du Département fédéral des affaires étrangères, a annoncé le soutien de la Suisse au projet de l’EPFL visant la création d’un «Centre de recherche transnational de la mer Rouge» qui permettra à la communauté scientifique de la région de travailler ensemble. Le projet se base sur des recherches de l’EPFL.

Publiées en 2017 par le Laboratoire de géochimie biologique (LGB), dirigé par le professeur Anders Meibom, ces recherches ont permis de découvrir que les coraux du golfe d’Aqaba et de la mer Rouge sont capables de résister à l’augmentation de la température de l’eau comme nulle part ailleurs dans le monde. Cette découverte pourrait servir à repeupler des récifs dans d’autres régions plus touchées par les effets du réchauffement climatique.

MATÉRIAUX

 

Un time-lapse virtuel pour capturer des phénomènes ultrarapides
Une nouvelle technique de traitement d’images permet de capturer des phénomènes extrêmement rapides, et ce avec n’importe quel appareil photo.

 

Un projet du Laboratoire de mécanique des  interfaces souples, développé par John Kolinski en collaboration avec Harvard

Une fissure qui se répand dans un matériau, une goutte d’eau qui s’écrase sur une surface sèche: de nombreux phénomènes se produisent extrêmement rapidement. Capturer leur déroulement en détail permettrait de mieux les comprendre, mais les appareils photo spécialisés coûtent très cher et ceux standards ne sont pas assez rapides.

La nouvelle méthode d’imagerie développée à l’EPFL permet de travailler à partir d’une photo prise avec n’importe quel appareil. «Si vous photographiez une goutte d’eau qui tombe et s’écrase, le rendu du mouvement et de l’impact sera flou, explique John Kolinski. Or cette partie floue sur la photo contient justement tout le déroulement du processus, spatial et temporel. En l’exploitant, cela nous permet de reconstituer le phénomène.»

Les scientifiques vont travailler à l’illumination du phénomène avant la prise de vue et à améliorer la résolution temporelle de l’image, et finalement à la transformer en une image binaire, c’est-à-dire avec des pixels noirs ou blancs uniquement. La zone floue va ainsi devenir utilisable et être décomposée en des milliers de nouvelles images, qui illustrent tout le processus, dans le temps et dans l’espace.

  

Clara Marc

Design cells.

MÉDECINE

 

Un dérivé de vitamine B3 stimule la production de cellules sanguines

Un régime enrichi en nicotinamide riboside stimule la production de cellules sanguines en améliorant le fonctionnement de leurs cellules-souches.

  

Un projet du laboratoire du professeur Olaia Naveiras

Une équipe de scientifiques dirigée par Olaia Naveiras (EPFL) et Nicola Vannini (Institut Ludwig pour la recherche sur le cancer, Lausanne) a découvert que le nicotinamide riboside, un dérivé de la vitamine B3, peut faire augmenter les cellules-souches hématopoïétiques (CSH) et stimuler leur activité. Cette avancée peut contribuer à résoudre des problèmes lors de thérapies à base de cellules-souches pour traiter la leucémie et les lymphomes agressifs. Ceci puisque le nicotinamide riboside peut être pris sous forme de complément alimentaire avec les mêmes effets.

En étudiant les effets du nicotinamide riboside in vitro, les chercheurs ont découvert que l’ajout de nicotinamide riboside à l’alimentation de souris qui avaient subi un procédé de radiothérapie éliminant leurs cellules sanguines augmentait leur taux de survie de 80% et accélérait la régénération sanguine. Chez les souris immunodéficientes, le nicotinamide riboside a entraîné une augmentation de la production de globules blancs. Tout cela résulte en une amélioration considérable de la capacité des CSH à se diviser et à produire de nouvelles cellules sanguines.

 

Nik Papageorgiou