EPFL Magazine N° 28

ÉDITO

Une autre manière de voir son école


BD RENTRÉE

Une année à l'Ecole des Potions, Formules et Licornes

bd_sommaire

RECHERCHE

«A l’EPFL, la recherche est basée sur la liberté et la diversité»

recherche_sommaire

Argonaute, un job pas comme les autres


Argonauts of modern research


Ma vie de chercheur


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Des pompes à chaleur moins énergivores

actu_sommaire

Que peut nous apprendre Wikipédia sur les interactions humaines?


CAMPUS

Bienvenue dans le lieu de savoir le plus cool de Suisse

campus_sommaire

VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Objets à donner

vu_sommaire

CAMPUS

Fundamental laws governing dynamics in living systems


CAMPUS

EPFL Magazine, un journal apprécié trop méconnu


PORTES OUVERTES

Deux journées pour (re)découvrir l’EPFL

journee_sommaire

Faire de ces portes ouvertes un événement responsable


50 ANS DE L’EPFL

«Mon terrain de jeu préféré, c’est le tableau périodique des éléments»


CAMPUS

Une exposition célèbre 50 ans de thèses EPFL

campus3_sommaire

A Los Angeles, EPFLoop monte sur la troisième marche du podium


Nouvelles nominations de professeurs


Garants du bien-être animal


Une nouvelle plateforme à projets durables


Venir à l’EPFL en transports publics à petits prix


Une semaine pour rencontrer les associations


Le collectif Grève féministe veut se constituer en association


Six étudiants en boot camp à San Francisco


From robots to migration: new fall courses


Le sein mis à nu

sein_sommaire

Un écrin de bois pour le Smart Living Lab


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Un corps, des corps, encore


Récital de Cédric Pescia


Les travailleurs invisibles de l’EPFL s’exposent au RLC


Experience EPFL through augmented archives at ArtLab


Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL


CULTURE

 

Récital de Cédric Pescia

 

Le Collège des humanités offre au campus un concert prestigieux de Cédric Pescia, pianiste suisse de renommée internationale.

 

Véronique Mauron, CdH-Culture

Cédric Pescia vit à Berlin et il est un modèle d’excellence et de créativité qui peut inspirer la communauté de l’EPFL. Il a prévu un programme original: les Bagatelles opus 119 et la Sonate no 32 en ut mineur opus 111 de Ludwig van Beethoven (1770 - 1827) seront entrecoupées par l’Interlude et plusieurs sonates datant de 1946-1948 pour piano préparé de John Cage (1912 - 1992). Un siècle et demi sépare le compositeur classico-romantique allemand de l’artiste expérimental américain. Associer le romantisme au minimalisme, voilà un acte de création à part entière conçu par Cédric Pescia, qui explique: «Avec les Bagatelles de Beethoven en apparence anodines, on est continuellement dans l’expérimental. Ces pièces courtes, lyriques et fantasques prennent du coup des perspectives nouvelles en regard du piano préparé de John Cage avec boulons, écrous, vis, gommes et divers objets». 

Le concert se terminera par la pièce énigmatique de John Cage intitulée 4’33’’ datant de 1952. Le compositeur aurait eu l’intuition de cette œuvre à la suite d’une expérience menée dans une chambre anéchoïque (il y en a une à l’EPFL) dans laquelle Cage constata que le silence n’existait pas car deux sons persistaient: les battements du cœur et le son aigu du système nerveux.

Le piano préparé nécessaire pour les pièces de Cage renvoie à l’hybridation sonore alors que les pièces de Beethoven traduisent l’intense subjectivité d’une sensibilité. Cette rencontre entre la machine – le piano devenant jouet, objet augmenté – et l’âme nous interpelle dans un monde où nous devons sans cesse agencer les objets et l’humain. Le récital de Cédric Pescia peut nous apprendre à mieux nouer avec liberté et créativité ces deux éléments souvent antagonistes.

Cédric Pescia joue dans des salles d’exception comme la Grande Salle de la Philharmonie de Berlin, la Laieszalle de Hambourg, le Carnegie Hall de New York, le Shanghai Oriental Arts Center, la Tonhalle de Zurich. Il est invité par des festivals internationaux. Il a étudié à Lausanne, Genève et Berlin et a obtenu plusieurs premiers prix de virtuosité. Il donne des master classes aux Etats-Unis et en Europe. Il a enregistré des œuvres de Bach, dont les fameuses Variations Goldberg, Couperin, Beethoven, Schubert, Schumann, Messian et Cage, entre autres.

> 1er OCTOBRE À 19H30 AU FORUM DU ROLEX LEARNING CENTER.

 

ENTRÉE GRATUITE SUR INSCRIPTION: culture.epfl.ch