EPFL Magazine N° 28

ÉDITO

Une autre manière de voir son école


BD RENTRÉE

Une année à l'Ecole des Potions, Formules et Licornes

bd_sommaire

RECHERCHE

«A l’EPFL, la recherche est basée sur la liberté et la diversité»

recherche_sommaire

Argonaute, un job pas comme les autres


Argonauts of modern research


Ma vie de chercheur


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Des pompes à chaleur moins énergivores

actu_sommaire

Que peut nous apprendre Wikipédia sur les interactions humaines?


CAMPUS

Bienvenue dans le lieu de savoir le plus cool de Suisse

campus_sommaire

VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Objets à donner

vu_sommaire

CAMPUS

Fundamental laws governing dynamics in living systems


CAMPUS

EPFL Magazine, un journal apprécié trop méconnu


PORTES OUVERTES

Deux journées pour (re)découvrir l’EPFL

journee_sommaire

Faire de ces portes ouvertes un événement responsable


50 ANS DE L’EPFL

«Mon terrain de jeu préféré, c’est le tableau périodique des éléments»


CAMPUS

Une exposition célèbre 50 ans de thèses EPFL

campus3_sommaire

A Los Angeles, EPFLoop monte sur la troisième marche du podium


Nouvelles nominations de professeurs


Garants du bien-être animal


Une nouvelle plateforme à projets durables


Venir à l’EPFL en transports publics à petits prix


Une semaine pour rencontrer les associations


Le collectif Grève féministe veut se constituer en association


Six étudiants en boot camp à San Francisco


From robots to migration: new fall courses


Le sein mis à nu

sein_sommaire

Un écrin de bois pour le Smart Living Lab


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Un corps, des corps, encore


Récital de Cédric Pescia


Les travailleurs invisibles de l’EPFL s’exposent au RLC


Experience EPFL through augmented archives at ArtLab


Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Dans cette visualisation de données, chaque nœud représente un groupe de pages Wikipédia sur un sujet en lien avec des événements mondiaux survenus en 2015.

RÉSEAUX

Que peut nous apprendre Wikipédia sur les interactions humaines?

Des chercheurs ont étudié la dynamique des structures de réseau en utilisant Wikipédia. Leur travail apporte des connaissances sur le comportement social.

 

Un projet du Laboratoire de traitement des signaux 2 (LTS2), développé par Pierre Vandergheynst

Vous est-il déjà arrivé d’aller chercher une information sur Wikipédia et de vous retrouver à naviguer d’une page à l’autre pour finir sur un sujet complètement différent de celui par lequel vous avez commencé? Si oui, vous n’êtes pas seul; qui plus est, il y a bien des chances que d’autres personnes aient suivi le même circuit. Des chercheurs du LTS2 ont entrepris d’étudier la dynamique des structures de réseau en utilisant le traitement des signaux et la théorie des réseaux. Pour ce faire, ils ont mis au point un algorithme capable de détecter automatiquement une activité inhabituelle au sein de systèmes complexes en perpétuel changement tels que Wikipédia.

La capacité d’identifier et d’étudier des événements anormaux survenant sur des réseaux en ligne, par exemple un pic du nombre de visites d’une page, peut être révélateur des interactions humaines, de la mémoire et du comportement collectifs ainsi que de l’échange d’informations.

«La recherche sur Wikipédia vise à parvenir à de nouvelles conclusions sur la nature humaine elle-même. Ce réseau constitue un ensemble de données intéressant parce qu’il reflète plus au moins ce dont l’humanité décide de se souvenir. Collectivement, nous avons le même fil de pensées et consultons les mêmes sujets», explique Kirell Benzi, coauteur.

  

Celia Luterbacher

Des cellules souches embryonnaires humaines exposées à un gradient microfluidique d’un morphogène, entraînant l’établissement de différents types de cellules.

BIOINGÉNIERIE

  

Des tissus embryonnaires sur une puce

Une méthode pour stimuler les cellules souches humaines à s’organiser en couches ordonnées de différents types de cellules a été mise au point.

 

 

Un projet du Laboratoire de traitement des signaux 2 (LTS2), développé par Pierre Vandergheynst

Des scientifiques du LCSB ont réussi à simuler des aspects de la formation embryonnaire in vitro à partir de cellules souches embryonnaires. Ils ont mis au point une méthode pour exposer ces cellules en culture à des gradients de morphogènes, imitant les conditions réelles de la gastrulation – un stade précoce du développement embryonnaire où les cellules commencent à se transformer en différents types et tissus.

La méthode consiste à cultiver les cellules souches dans un dispositif microfluidique, qui est une puce munie de petits canaux qui permettent le contrôle précis de petites quantités de liquide. Les chercheurs ont cultivé des cellules souches dans une chambre de culture sur la puce microfluidique et ont pu les exposer à des gradients de concentration soigneusement contrôlés de divers morphogènes.

Les résultats ont été impressionnants: les cellules se sont développées et organisées en domaines de différents types de cellules, selon la concentration à laquelle elles ont été exposées, comme elles le font dans le corps. En fait, les scientifiques rapportent qu’ils ont réussi à imiter certains aspects de la gastrulation, ouvrant la voie à la culture de tissus humains spécifiques en laboratoire d’une manière plus contrôlée.

 

Nik Papageorgiou

BRÈVE

 

ROBOTIQUE

 

Une minipompe souple pour la nouvelle génération de soft robots

— Une minuscule pompe flexible et silencieuse d’un gramme a été mise au point. Elle ouvre de nouvelles possibilités pour créer des robots souples autonomes, des exosquelettes légers et des textiles intelligents.

 

 

ENVIRONNEMENT

 

Un potager dans son appartement grâce aux serres intelligentes

 

— De petites serres d’intérieur intelligentes permettent aux citadins de cultiver leur potager en appartement ou au bureau. Cette technologie est l’œuvre de deux étudiants en Master. Une start-up a été créée et plusieurs prototypes de serres installés sur le campus.

 

 

PHYSIQUE

 

Le vol des graines des pissenlits modélisé

 

— Des chercheurs ont étudié le lien entre le nombre de filaments blancs sur chaque graine de pissenlit et la capacité de ces graines à se disséminer sur des kilomètres, de manière stable, et proposé un modèle mathématique qui reproduit l’écoulement de l’air autour des graines en vol.

> RETROUVEZ LES
ACTUALITÉS COMPLÈTES
SUR actu.epfl.ch