EPFL Magazine N° 29

ÉDITO

Après ses portes, l’EPFL ouvre sa science!


OPEN SCIENCE

Promoting open science

open_sommaire

A fund to support open science


Microscope-building workshops


Sharing data. All data


50 ANS DE L’EPFL

«Dès que je me sens trop à l’aise, j’ai envie d’apprendre autre chose»


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Une main artificielle combine contrôles humain et robotique

actu_sommaire

Une voie pour les métastases cérébrales du cancer du sein


Un dispositif de haute précision pour l’ophtalmologie


INTERVIEW

Eric Mazur, une onde de choc dans l’enseignement

interview_sommaire

VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Faute de mieux


EN IMAGES

L’EPFL célèbre ses 1028 nouveaux diplômés


CAMPUS

Nouvelles nominations de professeurs


La face cachée des portes ouvertes


La mobilité vers l’EPFL est de plus en plus douce


A l’EPFL, les légumes poussent dans les cafétérias


Partager sa science autour d’une bière


EN IMAGES

Enorme succès pour les portes ouvertes 2019

campus_sommaire_image

A roulette with curves and surfaces


Arsenic et vieilles dentelles


How strategic alliances benefit education


Emplois


Un masque antipollution de haute qualité pour sauvegarder la santé de millions de citadins


Le bateau léger de l’EPFL remporte l’HydroContest 2019


Deux étudiants de l’EPFL champions universitaires de triathlon


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Les défis de la construction au Bangladesh face au changement climatique

culture_sommaire

Un restoroute comme lieu de résistance?


Danses-performances au Datasquare d’ArtLab


Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL


CAMPUS

Nomination de professeurs à l’EPFL

Andrea Ablasser, professeure associée de sciences de la vie à la Faculté des sciences de la vie

La jeune chercheuse analyse la façon dont les cellules résistent aux attaques virales et bactériennes et, en particulier, l’identification des microbes par les cellules immunitaires. Elle axe ses travaux sur le fonctionnement du système immunitaire inné et participe au développement de nouvelles thérapies dans le domaine de l’immunologie. Elle a obtenu un ERC Starting Grant et, en 2018, le Prix Latsis national. En promouvant Andrea Ablasser, l’EPFL renforce sa position internationale dans la biomédecine.

Mitali Banerjee, professeure assistante tenure track de physique à la Faculté des sciences de base

Scientifique dotée d’un potentiel exceptionnel, elle a retenu l’attention au niveau international après avoir conçu et mené à bien une installation expérimentale pour mesurer la conductivité thermique dans des matériaux bidimensionnels. De nombreux experts considéraient cette expérience comme impossible. Avec cette nomination, l’EPFL recrute une scientifique qui contribuera tant à la recherche qu’à l’enseignement.

Anne-Florence Bitbol, professeure assistante tenure track de sciences de la vie à la Faculté des sciences de la vie

Biophysicienne ambitieuse, elle dispose d’une solide expertise en physique, en mathématiques et en science computationnelle, et sa manière d’approcher les problèmes scientifiques est très proche des questions biologiques. Anne-Florence Bitbol concentre ses recherches sur la modélisation des interactions protéine-protéine. Son profil correspond à la stratégie de l’EPFL visant à renforcer la biologie computationnelle et quantitative, un domaine présentant un grand potentiel.

Anne-Clémence Corminbœuf, professeure ordinaire de chimie théorique et computationnelle à la Faculté des sciences de base

Elle est reconnue sur le plan international pour avoir contribué de manière fondamentale à sa discipline. Déjà récompensés par deux bourses ERC, ses travaux axés sur les interactions non covalentes ont des retombées majeures pour la conception de catalyseurs homogènes et de semi-conducteurs organiques. La nomination d’Anne-Clémence Corminbœuf en tant que professeure ordinaire permet à l’EPFL de renforcer sa position dans un domaine prometteur.

Beat Fierz, professeur associé de chimie biophysique à la Faculté des sciences de base

Il est considéré sur le plan mondial comme l’un des meilleurs spécialistes de l’étude de la structure, de la régulation et de la dynamique de la chromatine, le composant principal des chromosomes. L’approche qu’il adopte dans le cadre de ses recherches allie la biophysique et la biologie chimique de manière inédite et a déjà été récompensée par une bourse ERC Consolidator Grant. La capacité de Beat Fierz à évoluer dans un contexte interdisciplinaire, son dynamisme et son grand potentiel contribueront largement au rayonnement international

Anna Fontcuberta i Morral, professeure ordinaire de science et génie des matériaux à la Faculté des sciences et techniques de l’ingénieur ainsi qu’à la Faculté des sciences de base

Anna Fontcuberta i Morral s’est spécialisée dans la synthèse des nanostructures au sein des semi-conducteurs et, en particulier, dans les techniques de croissance cristalline des nanofils. Les résultats de ses recherches permettent le développement de matériaux aux propriétés physiques et chimiques innovantes et sont utilisés, par exemple, dans la conversion photovoltaïque et les ordinateurs quantiques. Elle renforce la solide position de l’EPFL en science et génie des matériaux.

Mika Göös, professeur assistant tenure track d’informatique et systèmes de communication à la Faculté d’informatique et communications

Ses travaux de recherche sont axés sur la résolution de problèmes théoriques fondamentaux en sciences computationnelles et en mathématiques. Son approche consiste à analyser les problèmes dans des modèles plus simples, puis à en confirmer les résultats dans des systèmes plus complexes. Chercheur extrêmement productif, Mika Göös permet à l’EPFL de renforcer sa position dans un domaine fondamental.

Charlotte Grossiord, professeure assistante tenure track d’écologie terrestre à la Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit

Jeune chercheuse très innovante, elle a attiré l’attention au niveau international grâce à ses travaux sur la contribution de la diversité des espèces à la résistance des forêts au changement climatique. Ces dernières années, elle s’est focalisée sur le potentiel de survie et d’acclimatation des plantes face à la hausse des températures. Charlotte Grossiord collaborera étroitement avec le WSL, qui cofinance son poste de professeure avec l’EPFL.

Frédéric Kaplan, professeur associé d’humanités digitales au Collège des humanités

Scientifique talentueux et reconnu, il apporte une contribution majeure au positionnement de l’EPFL en tant qu’institution de premier plan dans le domaine des humanités digitales, qui associent l’informatique, le big data et la pratique méthodologique des sciences humaines et sociales. Les approches pionnières de Frédéric Kaplan se reflètent par exemple dans le projet «Venice Time Machine», qui se concentre sur la visualisation spatiale de l’histoire et de documents historiques.

Adam Marcus, professeur assistant tenure track de mathématiques à la Faculté des sciences de base

Considéré comme l’un des plus brillants mathématiciens de sa génération, il a été remarqué en 2013 lorsqu’il a résolu avec d’autres scientifiques la conjecture de Kadison-Singer, un problème relevant de la théorie des algèbres d’opérateurs et de l’analyse fonctionnelle posé en 1959. A l’EPFL, Adam Marcus constituera un groupe de recherche en analyse combinatoire et contribuera à renforcer les liens entre mathématiques et informatique théorique.

Alexander Mathis, professeur assistant tenure track de sciences de la vie à la Faculté des sciences de la vie

Neuroscientifique computationnel brillant, il étudie le traitement de l’information neurale et les mécanismes de l’encodage des comportements adaptatifs dans le cerveau. Il a notamment développé une théorie très remarquée sur l’activité coordonnée des cellules de grille et a travaillé sur l’encodage des odeurs ainsi que sur l’adaptation observée pendant le contrôle des mouvements. En nommant Alexander Mathis, l’EPFL s’assure un savoir-faire qui allie théorie et méthodes expérimentales.

Mackenzie Mathis, professeure assistante tenure track de sciences de la vie à la Faculté des sciences de la vie

Eminente scientifique, elle a contribué à la compréhension des mécanismes neuronaux qui permettent un recalibrage continu des mouvements du corps. Elle a notamment développé le premier modèle comportemental pour étudier l’adaptation motrice chez les souris et a découvert que le cortex cérébral somatosensoriel joue un rôle primordial en la matière. Les travaux de Mackenzie Mathis s’intègrent aux grands axes de recherche fixés par l’EPFL.

Christoph Merten, professeur associé de bio-ingénierie à la Faculté des sciences et techniques de l’ingénieur

Ses recherches portent sur le développement d’une technologie microfluidique pour répondre à des questions complexes de sciences biomédicales. Les résultats de ses recherches permettent, entre autres, de faire progresser les thérapies anticancéreuses personnalisées. Chercheur de talent, entrepreneur et créateur de start-up, Christoph Merten a le profil idéal pour accroître les collaborations transdisciplinaires dans le domaine de la bio-ingénierie à l’EPFL.

Julia Schmale, professeure assistante tenure track pour les environnements extrêmes à la Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit

Spécialiste des sciences atmosphériques, elle participe activement aux efforts de recherche internationaux et interdisciplinaires dans l’Arctique en tant que représentante de la Suisse. Grâce à sa capacité d’innovation tant scientifique que méthodologique, Julia Schmale sera en mesure d’accroître la notoriété de l’EPFL sur des questions d’une importance cruciale pour l’avenir de la société et de renforcer la formation des ingénieurs en environnement.

Mahsa Shoaran, professeure assistante tenure track de génie électrique et électronique à la Faculté des sciences et techniques de l’ingénieur

Jeune chercheuse, elle s’est forgé une réputation dans un domaine transdisciplinaire à l’intersection de la conception de circuits, de l’apprentissage automatique et des neurosciences. Ses recherches visent en particulier à mettre au point de nouveaux dispositifs diagnostiques et thérapeutiques pour les troubles neurologiques résistants aux médicaments. Son travail s’intègre parfaitement dans la stratégie de l’EPFL, qui a l’ambition de développer la prochaine génération d’interfaces cerveau-machine.

Jocelyne Bloch, professeure titulaire de l’EPFL à la Faculté des sciences de la vie

Neurochirurgienne et neuroscientifique de renommée internationale, elle travaille en étroite collaboration avec l’EPFL sur de nombreux projets. Son rattachement formel à l'Ecole renforce l'importance de la recherche clinique dans les projets de recherche de l'EPFL.

Amir Zamir, professeur assistant tenure track d’informatique et systèmes de communication à la Faculté d’informatique et communications

Amir Zamir est un brillant chercheur dans les domaines de la vision par ordinateur, de l’apprentissage automatique, de l’intelligence artificielle et de la perception pour la robotique. Son but ultime est de développer une perception visuelle numérique qui opère comme un composant d’un système intelligent plus large. En nommant Amir Zamir, l’EPFL recrute un talent ambitieux doté d’une vaste vision systémique et d’une approche transdisciplinaire.

Jacques Duparc, professeur titulaire de l’EPFL à la Faculté des sciences de base

Jacques Duparc est un expert mondial de la théorie descriptive des ensembles, de la théorie des jeux et de ses applications à l'informatique théorique. Il s’engage dans l’enseignement à l’EPFL depuis plus de 10 ans.

François Fleuret, professeur titulaire de l’EPFL à la Faculté des sciences et techniques de l’ingénieur

François Fleuret est membre de l’Institut de recherche indépendant IDIAP, affilié à l’EPFL. Ses travaux portent sur l’apprentissage automatique, avec un accent particulier sur les aspects informatiques et les applications dans le domaine de la vision par ordinateur.

Graham Knott, professeur titulaire de l’EPFL à la Faculté des sciences de la vie

Graham Knott est responsable de la plateforme technologique de la Faculté SV dédiée à l’utilisation de microscopes électroniques dans la recherche biologique. En tant que chercheur, il a indéniablement contribué à une meilleure compréhension de la structure des synapses neuronales.