EPFL Magazine N° 25

ÉDITO

Une nouvelle identité fleurit


50 ANS DE L'EPFL

L’habitat du futur se dessine aujourd’hui

dossier_sommaire

La durabilité comme fil conducteur


«On devrait beaucoup plus construire en bois... je me permets de le dire en tant que bétonneur»


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Un dérivé de vitamine B3 stimule la production de cellules sanguines

actu_sommaire

Découverte d’une importante faille informatique mondiale


Des robots font dialoguer les poissons et les abeilles


Transformer les bâtiments en générateurs d’énergie


INTERVIEW

Elizabeth Blackburn, Nobel laureate and specialist in cell aging

interview_sommaire

VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Star Wars stars on campus

entendu_sommaire

ÉVÉNEMENT

Balélec


Perturbations


CAMPUS

Le Smart Living Lab se présente à Neuchâtel

campus_sommaire

Diamonds are forever


Robopoly fête ses 20 ans

campus_sommaire_02

Comment l’EPFL accompagne la mise en place de son identité visuelle


Satellite toujours sur orbite après 35 ans


Une solution «green tech» pour combattre les montagnes de déchets


Pourquoi s’exercer à l’éloquence dans une école d’ingénieurs?


La Junior entreprise EPFL se distingue en Europe

campus_sommaire_03

Rolex Learning Center: l’heure du bilan


Le printemps, la saison du vélo


Quand la technologie se met au service des défis sociétaux


Machine laundry-ing


Créer des liens au sein de la communauté des humanités digitales


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Trois regards photographiques sur l’EPFL en un livre et une exposition

culture_sommaire

… Eh bien, dansez maintenant!


«Le voyage se termine quand l’œuvre fait de moi une spectatrice»


AGENDA

Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL

fin_sommaire

CAMPUS

BRÈVE

 

BOOK

 

Portugal Lessons

— The laba (Laboratoire Bâle) is a pretty confidential lab of EPFL in Basel, directed by professor Harry Gugger. Created in 2011, it edits a series entitled (Place) Lessons: Teaching and Research in Architecture. The tenth volume has just been released and is about Portugal.

Portugal Lessons: Environmental Objects turns to Portugal’s history for traces of a design contextualism that can mature. Based on a recent research program at laba, it postulates that, if ecology means the “study of the house”, it must also mean the practice of studying the design of the house. Who do we live with? Who/what do we extend our hospitality to? How permeable should our wall be? How do we organize life on an increasingly hostile planet? In our age of human-induced climate change, we must reassess our forms of life and our forms of building.

> PORTUGAL LESSONS: ENVIRONMENTAL OBJECTS, LABA EPFL, PARK BOOKS

LA SCIENCE EN PHOTOS

 

Machine laundry-ing

 

En français, il s’agit d’apprentissage automatique, alors l’image est moins parlante que si l’on reste sur le machine learning anglophone. Dans l’une ou l’autre langue, le mot est sur toutes les lèvres, dans les colloques scientifiques comme aux confins des buanderies. Avec leur carrosserie de poids-lourds, que peuvent bien nous apprendre huit machines (à laver) automatiques?

Rien moins que le concept de machine learning. Mattia Cacciotti, doctorant au Laboratoire des circuits intégrés (ICLAB) à Neuchâtel, a vu dans le cycle hypnotique de la lessive une analogie de la reconnaissance d’images par des algorithmes complexes. Le lave-linge peut être comparé à des réseaux de neurones convolutifs. Le premier reçoit du linge sale d’où il faut extraire les taches tandis que les seconds se trouvent face à une image qu’ils considèrent à première vue comme un amas de pixels. Le détergent dans un cas, le modèle dans l’autre, conduit le nettoyage.

 

Au cours des centrifugations – des couches de convolution pour l’algorithme – les taches indésirables – le bruit dans les données – disparaissent. Ainsi, au fil des couches, l’algorithme nettoie le nuage de pixels pour y comprendre ce qu’il représente et reconnaître finalement l’image: un chien, un chat, un avion, une voiture, une grenouille…

Le cliché, pris dans la buanderie de la résidence Atrium, au Quartier Nord, est authentique: le doctorant a collé manuellement chacune des images sur les hublots. «Il faut bien comprendre que la photo explique le processus avec huit algorithmes différents, huit fois, précise le doctorant. Ce n’est pas la même image entrante qui donne huit résultats différents.»

  

Anne-Muriel Brouet, Mediacom

Chaque mois, nous vous racontons l’histoire d’une photo qui illustre la science à l’EPFL. Voulez-vous participer? Nous publions les
meilleures contributions envoyées à epflmagazine@epfl.ch.
Publication non garantie.