EPFL Magazine N° 31

ÉDITO

Athlètes durables


JOJ 2020

Le sport, terrain d’expérimentation des technologies

joj_sommaire

Laboratoires et start-ups au service de la santé dans le sport


L’interdisciplinarité dans l’enseignement obligatoire


50 ANS DE L’EPFL

«L’excellence est une asymptote, nous devons toujours nous demander si nous pouvons faire mieux»


VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Tu t’es vu quand tu calcules?


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Lors d’épidémies, l’accès au GPS des smartphones peut être vital


Bien cultivée, l’huile de palme peut être durable


Un matériau plus durable pour renforcer les ouvrages en béton


Imprimer en 3D des pièces métalliques sans fissure


INTERVIEW

Antje Boetius: A voice for the oceans and poles

interview_31

CAMPUS

Magnifiques retrouvailles à l’occasion du 50e des alumni


«Notre meilleur conseil pour vos cadeaux de Noël, c’est 37%»


Vanishing glaciers. A year on the go


L’EPFL plonge des PME valaisannes dans la Silicon Valley


Le cours d’analyse 1 mène à tout. Même au mariage


What will the next 50 years bring for EPFL computer science?


Les restaurants se convertissent à la durabilité alimentaire


Artificial intelligence in finance


L’équipe de l’EPFL remporte le concours iGEM


CHAMPIONNAT DE MATHÉMATIQUES

FSJM – Quarts de finales individuels 2020


EN IMAGES

Journées des gymnasiens


CAMPUS

Des étudiants en architecture écrivent le futur


Applied Machine Learning Days are back


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Le réseau neuronal comme outil artistique

culture_sommaire

ÉVÉNEMENTS

Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL


JOJ2020

De nombreuses disciplines enseignées à l’école sont nécessaires pour développer les objets qui nous entourent.

 

L’interdisciplinarité dans l’enseignement obligatoire

Le contexte des JOJ 2020 à Lausanne s’est révélé une plateforme de travail inédite qui a réuni le Service de promotion de l’éducation de l’EPFL et la Direction générale de l’enseignement obligatoire (DGEO). Pendant un an et avec l’implication de plusieurs enseignants du secondaire I, ils ont imaginé un kit pédagogique novateur, envoyé à toutes les classes du canton de Vaud, permettant d’intégrer la notion d’interdisciplinarité dans leurs cours.

Le credo de ce nouvel outil d’apprentissage est de décloisonner les cours en montrant que de nombreuses disciplines, enseignées séparément à l’école, sont nécessaires pour développer les objets qui nous entourent. Les parties scientifiques et techniques sont importantes, mais le design, le marketing, l’économie, les arts et la géographie ont un rôle à jouer. «Il s’agissait aussi de contextualiser les activités du plan d’études romand avec les sports d’hiver: on peut par exemple aborder le théorème de Pythagore et les calculs de vitesse au travers de l’expérience d’un skieur sur une pente», explique Laura Tibourcio de la Corre, du Service de promotion de l’éducation.

 

Le casque et les skis

Parallèlement à la conception de ce nouvel outil pédagogique, deux films ont été réalisés. Ils s’appuient sur les équipements utilisés dans les différentes disciplines représentées aux JOJ 2020. Le choix s’est arrêté sur deux incontournables des sports d’hiver, le casque et les skis. La conception d’un casque permet d’aborder des questions de biologie, de recherche et développement – comment le casque vous protège-t-il des fractures du crâne? Evite-t-il les commotions? On découvre dans ce reportage des étudiants de l’EPFL qui travaillent sur l’absorption des chocs et des médecins du CHUV qui expliquent les mécanismes de la commotion. Quant à la fabrication des skis, elle met en valeur l’industrie, montrant qu’au niveau local il y a des entreprises à la pointe de la technologie.

EXPÉRIENCE

GRAND PUBLIC

 

A Malley, les écoliers et le grand public pourront éprouver leurs capacités physiques grâce à une exposition interactive, installée sous un dôme de 300m2. Cette exposition proposera une réplique des activités mises à la disposition des athlètes complétées par des dispositifs de la Haute Ecole de santé Vaud, HESAV.

«Il y a un lien entre ce que font les athlètes de haut niveau et notre pratique quotidienne. Le but est d’avoir une population en bonne santé, bien dans sa peau, bien dans sa tête», précise Olivier Mutter.

A l’Institut des sciences du sport de l’UNIL, le chef de projet Issul travaille depuis plusieurs années sur la conception de programmes éducatifs sportifs. «Nous créons des ponts entre des mondes qui se parlent peu, celui de la recherche et celui du sport et de la population.»