EPFL Magazine N° 27

ÉDITO

Quand la science se raconte


COMMUNICATION SCIENTIFIQUE

La science de communiquer la science

la science_sommaire

«Faire rayonner des thématiques phares»


“We need a science of science communication”


VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Challenge yourself!

vu_sommaire

ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Produire de l'électricité aux estuaires avec l'osmose et la lumière

actu_sommaire

Transformer les boues d'épuration en énergie et en sels minéraux


L'holographie ouvre la voie à l'informatique quantique


Une nouvelle thérapie non invasive pour les personnes paraplégiques


INTERVIEW

Fred Courant, sorcier du journalisme scientifique

fred_sommaire_grand

EN IMAGES

Scientastic


50 ANS DE L’EPFL

«Lorsque les apprentis reçoivent leur CFC, pour moi, c’est la récompense»


50 ANS DE L’EPFL

«On dit souvent qu’il faut incarner le changement qu’on veut voir dans notre monde. J’espère réussir à le faire.»


CAMPUS

EPFL conducted the third Doctoral Survey

campus_sommaire

L’EPFL a mené pour la troisième fois une enquête sur le doctorat


Nomination de professeurs à l'EPFL


Des objets insolites pour raconter la recherche scientifique


Une exposition célèbre le 50e anniversaire de l’alunissage


La vaisselle lavable est désormais nettoyée à l’EPFL


Campus durable EPFL se renforce et change de nom


“Travel Less Without Loss”, an initiative to raise awareness


65 ans d'histoire du calcul scientifique


A contre-courant


CECAM (also) celebrates its 50th birthday in 2019


La Suisse dans le top 30


L’EPFL se mobilise pour plus d’égalité


24 heures pour relever le défi de CIEL


Hommage à Michel Serres


EN IMAGES

Vivapoly


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Hommage à Bogdan Konopka

culture_sommaire

NIFFF Extended 2019: des rencontres pour dessiner l'avenir de l’audiovisuel


Les événements à venir


CAMPUS

START-UPS

 

La Suisse dans le top 30

Le 9 mai dernier, l’entreprise californienne Startup Genome a publié son rapport annuel des écosystèmes start-ups, le Global Startup Ecosystem Report 2019.

 

Il est l'un des rapports les plus complets du monde sur les écosystèmes start-ups et reconnu par de nombreux experts comme document de référence. Il s’agit de la plus importante recherche internationale sur ces jeunes entreprises en les classant par villes. Startup Genome se base sur sa propre méthodologie de classement, soit 7 critères clés: profit, financement, étude de marché, connectivité, talent, expérience et connaissances.

Les données du rapport proviennent de milliers de fondateurs et de recherches approfondies sur des millions d’entreprises. Au total, ce sont plus de 50 écosystèmes start-ups qui sont comparés sur de nombreux indicateurs. Et pour la première fois cette année, la Suisse y fait son entrée avec l’écosystème Lausanne-Berne-Genève.

Ainsi, la région se hisse à la 22e place, dans le top 30. La Suisse est définie comme un écosystème à observer dans le secteur du DeepTech, qui connaît la croissance la plus rapide et représente 45% des start-ups créées. Lausanne et Munich sont citées en exemples. De plus, Lausanne-Berne-Genève figure à la 6e place des écosystèmes dans le secteur des sciences de la vie, devant ceux des Etats-Unis et de Londres.

Sans surprise, la Silicon Valley occupe la première place, suivie par New York, Londres et Beijing à égalité, puis Boston pour les 5 premiers. Le classement de ces premiers est constants depuis 2017.

Ce rapport confirme de nombreuses tendances, il contient beaucoup d’informations sur les leviers à activer pour développer un écosystème entrepreneurial performant ou en pleine croissance. Ce classement permet à la Suisse, et donc à l’EPFL, de prouver qu’elle fait partie des écosystèmes les plus prometteurs.

 

Aurélie Schick, vice-présidence pour l'innovation

> PLUS D’INFO: startupgenome.com/gser2019

PUBLICATION

 

Un rapport annuel 100% digital pour l'EPFL

 

L’édition 2018 du rapport annuel institutionnel de l’EPFL est entièrement en ligne. Ce choix, en cohérence avec le virage numérique entrepris par l’Ecole, permet de le diffuser plus largement auprès des différents publics de l’Ecole (parlementaires, mécènes, alumni, chercheurs, grand public). L’objectif étant, comme pour les éditions imprimées précédentes, d’aller au-delà de l’exercice imposé pour offrir une exploration d’une année de ce qui a fait la vie de l’Ecole à travers la formation, la recherche et l’innovation. Le lecteur y trouvera également les comptes annuels consolidés audités, des informations sur la gouvernance ou encore les professeurs nommés ou promus en 2018. Ce rapport a été réalisé en collaboration avec les équipes de l’agence Havas Village Suisse romande.

 

Frédéric Rauss, responsable communication interne

> EXPLOREZ L’ÉDITION 2018: rapport-annuel.epfl.ch