EPFL Magazine N° 25

ÉDITO

Une nouvelle identité fleurit


50 ANS DE L'EPFL

L’habitat du futur se dessine aujourd’hui

dossier_sommaire

La durabilité comme fil conducteur


«On devrait beaucoup plus construire en bois... je me permets de le dire en tant que bétonneur»


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Un dérivé de vitamine B3 stimule la production de cellules sanguines

actu_sommaire

Découverte d’une importante faille informatique mondiale


Des robots font dialoguer les poissons et les abeilles


Transformer les bâtiments en générateurs d’énergie


INTERVIEW

Elizabeth Blackburn, Nobel laureate and specialist in cell aging

interview_sommaire

VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Star Wars stars on campus

entendu_sommaire

ÉVÉNEMENT

Balélec


Perturbations


CAMPUS

Le Smart Living Lab se présente à Neuchâtel

campus_sommaire

Diamonds are forever


Robopoly fête ses 20 ans

campus_sommaire_02

Comment l’EPFL accompagne la mise en place de son identité visuelle


Satellite toujours sur orbite après 35 ans


Une solution «green tech» pour combattre les montagnes de déchets


Pourquoi s’exercer à l’éloquence dans une école d’ingénieurs?


La Junior entreprise EPFL se distingue en Europe

campus_sommaire_03

Rolex Learning Center: l’heure du bilan


Le printemps, la saison du vélo


Quand la technologie se met au service des défis sociétaux


Machine laundry-ing


Créer des liens au sein de la communauté des humanités digitales


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Trois regards photographiques sur l’EPFL en un livre et une exposition

culture_sommaire

… Eh bien, dansez maintenant!


«Le voyage se termine quand l’œuvre fait de moi une spectatrice»


AGENDA

Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL

fin_sommaire

LECTURE

LA SÉLECTION PPUR
WWW.PPUR.ORG

Revue matières N°15

Bruno Marchand, Roberto Gargiani, Jacques Lucan, Luca Ortelli et Martin Steinmann

 

Le numéro 15 de la revue matières aborde le thème de l’«Entre-deux», en partant du constat que l’architecture est souvent confrontée à des valeurs contraires et qui influencent de façons diverses la conception et la réalisation de l’œuvre architecturale.

Ce nouveau numéro s’attache ainsi à la dimension relative du processus créatif, qui oscille entre global et local, ancien et moderne,  individuel et collectif, entre autres.

 

188 p., ISBN 978-2-88915-296-4

L’encyclopédie vitruvienne aujourd’hui?

Bernard Cache

 

Edifice inaugural du De Architectura, la Tour des vents d’Andronikos de Kyrros nous montre comment Vitruve se forge, dans le sillage de Varron, une conception augmentée de l’architecture qui ne se limite pas à la construction d’édifices: aedificatio, mais s’étend à la construction de cadrans solaires: gnomonica, et de machines: machinatio. Et si Vitruve apparait comme un précurseur du projet encyclopédique, c’est que ces trois constructions procèdent d’une même conception paramétrique, à base de proportions, comme toute la science antique, même si Vitruve confond cet outil mathématique avec celui de commensurabilité pour lequel il utilise le mot grec symmetria. De fait, il aura fallu attendre 1794 pour qu’Adrien Marie Legendre initie les travaux qui donneront son sens moderne au mot «symétrie», à savoir celui d’un groupe de transformations maintenant globalement invariantes toutes les propriétés d’une figure en dépit de l’inversion de son orientation.

 

96 p., ISBN 978-2-88915-306-0

Lab Girl

Une histoire de science, d’arbres et d’amour
Hope Jahren

 

Lab Girl est une multitude. Il est le témoignage autobiographique, intime et passionné d’une femme qui s’est battue pour devenir ce qu’elle est et parvenir à s’imposer dans un milieu dominé par les hommes. Il est une célébration du génie végétal, du sol et de la nature qui changera à jamais votre façon de voir le monde. Il est enfin le portrait sensible et émouvant d’une amitié indéfectible. Lab Girl est le premier livre de la géobiologiste Hope Jahren. Nous la suivons depuis son enfance dans le Minnesota et ses premiers jeux dans le laboratoire de son père jusqu’à ses voyages sur le terrain, à travers les Etats-Unis, la Norvège et l’Irlande, accompagnée de Bill, son fidèle et brillant collègue. Les histoires qu’elle nous raconte sont une ode à la curiosité, à l’humilité et à la passion.

 

416 p., ISBN 978-2-88915-284-1

Léonard de Vinci

La biographie
Walter Isaacson

 

Léonard de Vinci était enfant illégitime, homosexuel, gaucher, végétarien, distrait et parfois hérétique. Cette inadéquation aux mœurs de l’époque a décuplé sa créativité. A travers les milliers de pages de ses carnets et les plus récentes découvertes des historiens, Walter Isaacson dépeint l’émergence de son génie, alimenté par une curiosité passionnée, une capacité d’observation de tous les instants et une imagination sans limites. La créativité de Léonard de Vinci trouve sa source à la croisée des sciences et de la technologie. Il a épluché la chair des cadavres, dessiné les muscles des lèvres, puis peint le plus mémorable sourire de l’Histoire sur La Joconde. Il a exploré les mathématiques de l’optique, montré comment les rayons lumineux frappent la rétine et produisent les perspectives changeantes de La Cène. Sa capacité à combiner l’art et la science reste, aujourd’hui encore, la recette ultime de l’innovation.

 

600 p., ISBN 978-2-88915-263-6

LA SÉLECTION DU LIBRAIRE

WWW.LELIVRE.CH

Geostories – Another Architecture for the Environment

by Design Earth (Rania Ghosn and El Hadi Jazairy),  Actar, 232 pages, 35 fr. 90.

 

How do we make sense of the Earth at a moment in which it is presented in crisis? Geostories is a manifesto on the environmental imagination that renders sensible the issues of climate change and through geographic fiction invites readers to relate to the complexity of Earth systems in their vast scales of time and space. The book is organized into three sections–terrarium, aquarium, planetarium, each of which revisits such devices of wonder that assemble publics around representations of the Earth. The series of architectural projects becomes a medium to synthesize different forms and scales of knowledge on technological externalities, such as oil extraction, deep-sea mining, ocean acidification, water shortage, air pollution, trash, space debris, and a host of other social-ecological issues. Through design research, Geostories brings together spatial history, geographic representation, projective design, and material public assemblies to speculate on ways of living with such legacy technologies on the planet.

Psychologie de la connerie 

Editions Sciences Humaines, 380 pages, 30 fr. 60

 

Un monde sans connards est possible! En fait, non. Désolé. Mais ça n’empêche pas d’y réfléchir. La connerie, chacun la connaît: nous la supportons tous au quotidien. C’est un fardeau. Et pourtant les psychologues, spécialistes du comportement humain, n’ont jamais essayé de la définir. Mieux la comprendre pour mieux la combattre, tel est l’objectif de ce livre, même si nous sommes vaincus d’avance. Des psys de tous les pays, mais aussi des philosophes, sociologues et écrivains nous livrent ici leur vision de la connerie humaine. Entre autres, Jean-Claude Carrière, Boris Cyrulnik, Antonio Damasio, Daniel Kahneman...

La guerre des scientifiques: 1939-1945

de Jean-Charles Foucrier, Perrin, 439 pages, 39 fr. 20

 

Dans l’enfer de la Seconde Guerre mondiale, alors que le monde est martyrisé par les combats, les maladies, le rationnement et l’angoisse, des hommes et des femmes se battent pour trouver des solutions. Ils n’utilisent pas d’armes et portent rarement l’uniforme. Leurs recherches se mènent loin des champs de bataille, dans le secret des laboratoires ou des bureaux militaires. Ce sont des scientifiques, qui le plus souvent ont décidé volontairement d’apporter leur aide à l’effort de guerre. Certains anoblissent l’intelligence humaine en soulageant les souffrances avec de nouveaux vaccins et remèdes. D’autres la pervertissent en infligeant le mal sur les champs de bataille ou dans les camps de la mort en conduisant des expérimentations pseudo-scientifiques. La plupart se contentent de résoudre avec satisfaction des problèmes complexes.