EPFL Magazine N° 24

ÉDITO

De la science et de l’éthique / On science and ethics


POINT FORT

CRISPR, au-delà de la génétique

dossier_sommaire

Une révolution dans le quotidien des chercheurs de l’EPFL


50 ANS DE L'EPFL

Rire et réfléchir avec des lauréats de l’Ig Nobel

50_sommaire

La place Cosandey au cœur des festivités du 50e


«J’imagine un campus qui soit exemplaire, un modèle de bonnes initiatives dans le futur»


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Un nouvel appareil pour mesurer l'eau contaminée par le fluorure

news_sommaire

Un transformateur pour passer des réseaux AC à DC


Echecs et intuition sont de précieux ingrédients


Mieux évaluer la sécurité des bâtiments frappés par un séisme


INTERVIEW

Javier Martín-Torres prépare la vie sur Mars

interview_sommaire

VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Drôles de bêtes

vu_sommaire

CAMPUS

EPFLoop à nouveau dans la compétition

campus_sommaire

«La tendance naturelle d’un chercheur est de ne pas partager ses données»


Des consultations infirmières de premier recours


Les étudiants peuvent bénéficier des conseils des diplômés


Elisez la meilleure start-up


PLUME: la bibliothèque met en ligne ses collections patrimoniales


Un nouveau fonds de l'EPFL récompense neuf idées open science


Une politique open access pour l’Ecole


«Il n’y a pas deux cultures séparées, l’une scientifique et l’autre humaniste»


EPFLinnovators turns PhD students into genuine entrepreneurs


La beauté des ratés

campus_sommaire_rate

Diversity: from theory to practice and analysis


Easter Island as search field for EPFL students in architecture


Slackampus is back for the third edition


LECTURE

La sélection des libraires

lecture_sommaire

CULTURE

Exposition sur le bureau d'architecture Case Design de Mumbai

culture_sommaire

C’est bientôt les Printemps de Sévelin


Le livre Dia-Logos présente les origines et l’impact de l’œuvre de Llull


AGENDA

Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL

fin_sommaire

50 ANS DE L'EPFL

AMÉNAGEMENT


La place Cosandey au cœur des festivités du 50e

Il est grand temps pour l’EPFL de commencer à souffler ses bougies. L’inauguration de l’Agora Lombard Odier sur la place Cosandey le 18 mars prochain ouvrira officiellement les festivités du 50e anniversaire de l’Ecole.

 

Les nouveaux atours de la place Cosandey seront dévoilés le 18 mars en fin de journée. A cette occasion, l’EPFL révélera également sa nouvelle identité visuelle, et l’événement marquera le début d’une année de festivités autour du 50e anniversaire de la fédéralisation de l’Ecole.
«L’inauguration de l’Agora Lombard Odier nous permettra d’officialiser la place Cosandey en tant que lieu stratégique de l’EPFL et symbole de l’open campus et du Campus durable», déclare Dieter Dietz, professeur d’architecture à l’EPFL et directeur du laboratoire Alice.
«L’éducation est la première mission de l’EPFL. A ce titre, la nouvelle place Cosandey incarne parfaitement cette préoccupation de par son design ouvert et lumineux et sa position centrale sur le campus», ajoute Pierre Vandergheynst, vice-président pour l’éducation.
La place Cosandey, baptisée ainsi en hommage à Maurice Cosandey, président de l’EPFL de 1963 à 1978, est la porte d’entrée de la partie sud du campus. Cernée par le Rolex Learning Center, ArtLab et le Léman, elle reflète la modernité du campus et invite au partage, tout en se fondant dans le décor.

Un espace pour 800 personnes
L’idée de transformer cet espace de 17’000m2 en réel lieu de vie voit le jour en même temps que le projet Under One Roof de l’architecte Kengo Kuma, qui permettra la naissance du bâtiment ArtLab en 2016. Le projet de réaménagement de la place Cosandey est confié au laboratoire Alice (Atelier conception de l’espace) en 2015: «Notre mission était très claire: nous devions impliquer la communauté de l’EPFL afin d’amener de la vie sur cette place, alors très peu fréquentée», raconte Dieter Dietz.

Un sondage d’opinion et une série d’ateliers plus tard, la «supersurface» commence à prendre forme dans l’esprit de la trentaine d’étudiants et architectes impliqués. La première phase du projet, consistant principalement en des travaux de bétonnage, va de pair avec la construction d’ArtLab.
La deuxième étape, étendue sur 2018 et début 2019, consiste à aménager les différents espaces de cette place. Vue d’en haut, la place se décline en plusieurs cercles, chacun correspondant à une fonction: des lieux végétalisés invitant à la détente, tels que l’Hortus et le Green, le Foodstrip, prévu pour accueillir les food trucks, ou encore l’Escale pour les Polygrills. L’immense disque qui se dresse fièrement au beau milieu de la place constitue l’Agora. Cet espace, servant à la fois de gradins et de couvert pour 800 personnes, a pu voir le jour grâce au soutien de la Fondation Lombard Odier. Enfin, l’ajout de la touche finale est en cours avec l’arrivée du mobilier urbain.
«Ce nouveau lieu de vie et de rencontres dédié aux étudiantes et étudiants a été imaginé par eux et pour eux et nous nous réjouissons qu’ils l’investissent, se l’approprient et lui inventent un bel avenir», conclut Pierre Vandergheynst.


Julie Haffner, Mediacom

Un espace pour 800 personnes
L’idée de transformer cet espace de 17'000m2 en réel lieu de vie voit le jour en même temps que le projet Under One Roof de l’architecte Kengo Kuma, qui permettra la naissance du bâtiment ArtLab en 2016. Le projet de réaménagement de la place Cosandey est confié au laboratoire Alice (Atelier conception de l’espace) en 2015: «Notre mission était très claire: nous devions impliquer la communauté de l’EPFL afin d’amener de la vie sur cette place, alors très peu fréquentée», raconte Dieter Dietz.

> PROGRAMME COMPLET DES ÉVÉNEMENTS DU 50E: 

CELEBRATION.EPFL.CH