EPFL Magazine N° 25

ÉDITO

Une nouvelle identité fleurit


50 ANS DE L'EPFL

L’habitat du futur se dessine aujourd’hui

dossier_sommaire

La durabilité comme fil conducteur


«On devrait beaucoup plus construire en bois... je me permets de le dire en tant que bétonneur»


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Un dérivé de vitamine B3 stimule la production de cellules sanguines

actu_sommaire

Découverte d’une importante faille informatique mondiale


Des robots font dialoguer les poissons et les abeilles


Transformer les bâtiments en générateurs d’énergie


INTERVIEW

Elizabeth Blackburn, Nobel laureate and specialist in cell aging

interview_sommaire

VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Star Wars stars on campus

entendu_sommaire

ÉVÉNEMENT

Balélec


Perturbations


CAMPUS

Le Smart Living Lab se présente à Neuchâtel

campus_sommaire

Diamonds are forever


Robopoly fête ses 20 ans

campus_sommaire_02

Comment l’EPFL accompagne la mise en place de son identité visuelle


Satellite toujours sur orbite après 35 ans


Une solution «green tech» pour combattre les montagnes de déchets


Pourquoi s’exercer à l’éloquence dans une école d’ingénieurs?


La Junior entreprise EPFL se distingue en Europe

campus_sommaire_03

Rolex Learning Center: l’heure du bilan


Le printemps, la saison du vélo


Quand la technologie se met au service des défis sociétaux


Machine laundry-ing


Créer des liens au sein de la communauté des humanités digitales


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Trois regards photographiques sur l’EPFL en un livre et une exposition

culture_sommaire

… Eh bien, dansez maintenant!


«Le voyage se termine quand l’œuvre fait de moi une spectatrice»


AGENDA

Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL

fin_sommaire

CAMPUS

L'équipe de la Junior entreprise.

TECH TRANSFER

 

La Junior entreprise EPFL se distingue en Europe

L’association a reçu le prix du projet le plus innovant d’Europe. Elle a supervisé la création d’un système de largage d’explosifs par drone pour déclencher les avalanches.

Un système de largage d’explosifs aisément fixable sur un drone, sécurisé, résistant à des températures en dessous de -20 degrés et ne pesant pas plus de 5kg mais capable de porter des charges jusqu’à 20kg. Le tout avec un coût de production inférieur à 10’000 francs. Voici le projet de la Junior entreprise EPFL distingué comme le plus innovant d’Europe lors de l’événement annuel de la Confédération européenne des Junior entreprises. Le jury étant cette année IBM.

Les Junior entreprises sont des associations d’étudiantes et d’étudiants faisant office d’intermédiaire entre des entreprises ou des particuliers et des élèves. «Notre rôle est de confier les mandats que nous recevons aux élèves ayant les compétences les plus adaptées et de superviser le bon déroulement du projet», détaille Astrid Hochart, étudiante en microtechnique et administratrice de la Junior entreprise EPFL.

Après les services logiciels et les traductions, le prototypage représente le troisième plus grand secteur d’activité de la Junior entreprise EPFL. Sur mandat d’un client, dont elle ne peut dévoiler le nom pour des raisons de confidentialité, cette dernière a donc conçu le prototype d’un système de largage d’explosifs fixable sur un drone pour déclencher artificiellement des avalanches dans tous les endroits potentiellement dangereux pour les skieurs. Le drone permettant d’éviter les prises de risque lors de déclenchements manuels d’explosifs et pouvant opérer de manière précise, même dans les endroits difficiles d’accès.

Signal crypté

Pour concevoir ce prototype, la Junior entreprise EPFL a sélectionné deux étudiants EPFL en microingénierie, travaillant désormais pour Bosch et Logitech. Hugo Meyer a planché sur la partie mécanique et Alaa Maghrabi s’est concentré sur la partie électronique. «Gérer ce projet interdisciplinaire, qui nous a forcés à trouver des solutions innovantes pour répondre à toutes les contraintes, m’a beaucoup appris», remarque Camille Daganaud, vice-présidente de la Junior entreprise EPFL, responsable du projet et étudiante en science et génie des matériaux. En plus des questions techniques, les élèves ont dû jongler avec les impératifs du marché, le client prévoyant de commercialiser le système. Ils ont pu compter sur l’aide de différents professeurs et la mise à disposition pour le prototypage des ateliers de mécanique liés aux Discovery Learning Labs (DLL), où ils ont aussi pu bénéficier des conseils de professionnels.

Réalisé essentiellement en carbone, pour alléger son poids, le système de largage d’explosifs renferme sa propre batterie et s’active à l’aide d’une télécommande. «Nous avons implémenté un traitement de signal crypté pour assurer une sécurité maximale, et pour activer la télécommande, la personne doit se trouver à maximum un kilomètre du drone et avoir le système en vue. En outre, les pinces du système sont sécurisées afin d’éviter un largage intempestif», explique Camille Daganaud. Le client ayant obtenu l’autorisation de tester le prototype en Suisse, il prévoit de commercialiser le système à l’hiver 2020.

 

Laureline Duvillard, Domaine de la formation