EPFL Magazine N° 23

ÉDITO

Les universités, creuset idéal d’un monde durable / Universities are a hotbed of sustainable living


CAMPUS RESPONSABLE

Les universités prennent leurs responsabilités

campus responsable_sommaire

Quel que soit le chemin, chaque pas compte


«Je ne me suis jamais sentie discriminée»


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Produire plus d’énergie solaire en hiver grâce à la neige

actu_sommaire

Chimiothérapie: les tumeurs contre-attaquent


Des bateaux de croisière qui consomment moins d’énergie


Un robot reproduit la démarche d’un animal fossilisé


INTERVIEW

Anne Mellano, actrice de la mobilité de demain

anne_sommaire

VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

A l’ancienne

campus_sommaire

CAMPUS

Nomination de professeurs à l’EPFL

campus_sommaire

«Aujourd’hui, le Smart Living Lab a une réelle opportunité d’impact international»


L’EPFL dépoussière les travaux pratiques


CAMPUS

En quête de talents pour l’alimentation de demain

en quete_sommaire

Une deuxième vie pour les anciennes tenues de pompier


Pour veiller à la santé des employés


Tame scientific information and scholarly communication


Venez découvrir l’intérieur de votre tête


Les start-ups de l’EPFL ont levé 217 millions de francs en 2018


Les jeunes pousses de l’EPFL soutenues par Venture Kick cartonnent


Comment rendre une épicerie plus efficace ?


Des entrepreneurs-étudiants de l’EPFL se distinguent à Zurich


Cinq premiers projets sélectionnés


Act for Change Food: 1200 participants et des résultats concrets


La nature à l’équilibre


Docteur Gab’s: le succès à la pression


LECTURE

La sélection des libraires

lecture_sommaire

CULTURE

Thomas Dutronc, Oumou Sangaré et Jacob Banks au prochain Cully Jazz Festival

culture_sommaire

ArtLab symposium will combine culture, computation and creativity


Festival Ludesco 2019


L’Entre-monde


AGENDA

Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL

evenements_sommaire

CAMPUS

MANAGEMENT


Comment rendre une épicerie plus efficace?

Pour la sixième fois, le prix Deloitte récompense un projet qui propose des améliorations opérationnelles d’une entreprise locale.

Thomas Weber, Clément Barberis, Alizée Belamaric, Quentin Le Guennec (consultant, Deloitte) et Richard Bradley (directeur, Deloitte). © 2018, EPFL

Cette année, le jury a fait face à une compétition féroce, avec plus de 18 équipes participant au défi lancé par Deloitte pour la 6e année consécutive. Ce cours récompense des étudiants en Master en management, technologie et entrepreneuriat qui analysent une entreprise de la région et identifient des améliorations opérationnelles potentielles. Il permet aux étudiants du professeur Thomas Weber de se frotter à la réalité économique, créant ainsi des liens entre le monde académique et les entreprises locales.
Les vainqueurs, Alizée Belamaric et Clément Barberis, se sont penchés sur le cas de La Brouette, une épicerie durable lausannoise. Ils ont notamment suggéré, grâce à une analyse Pareto détaillée, une amélioration de la gamme de produits, du processus de commande ainsi qu’une rationalisation du processus de check-out, suggérant d’investir dans des balances à codes-barres. Pierre Nicolas, membre de l’administration et cofondateur de La Brouette, s’est montré ravi de cette collaboration.

La particularité de cette entreprise – une coopérative, basée sur le bénévolat avec deux personnes salariées – fait qu’il n’y a pas forcément de temps pour réfléchir à des processus à réformer. «Le projet de ces étudiants nous a permis d’avoir une liste d’améliorations très concrètes à mettre en place directement. Le contact avec les étudiants a été très bénéfique».
Le second prix a été attribué à Yanni Aït-Mansour, Sascha Frey et Charles Geffroy pour leur projet sur SushiZen et leur analyse sur l’optimisation des déchets et la recherche de nouvelles sources de revenus de cette entreprise de restauration japonaise.
Le troisième prix a été décerné à Michaela Casanova, Manuela Luther et Monia Wöhner qui se sont penchées sur la gestion de l’inventaire de l’entreprise Ortho-Lotz Sàrl, à Lausanne.


Alexandra von Schack, responsable de la communication CDM