EPFL Magazine N° 26

ÉDITO

Un défi fondamental


ENSEIGNEMENT

Repenser la formation pour cultiver la soif d’apprendre

enseignement_sommaire_03

Go-Lab pour encourager l’enseignement des sciences à l’école secondaire


Les cahiers programmables, flexibles et stables


«L’enseignement est tellement important qu’il doit être plus valorisé»


50 ANS DE L’EPFL

«Je me souviendrai toujours de mon examen de thèse, un des bons moments de ma vie»


VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Combat de sumos amateurs

vu_sommaire

ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Un laser compact pour détecter les polluants

actu_sommaire

Des algorithmes pour faciliter les inventaires forestiers


Une start-up se lance dans le nettoyage de l'espace


Détecter les maladies depuis chez soi grâce à la photonique


INTERVIEW

Klaus von Klitzing: Using fundamental science to measure our world

interview_sommaire

50 ANS DE L’EPFL

Scientastic vous invite à Sion pour un week-end au cœur du numérique

50_sommaire

Revoilà la fête du campus


CAMPUS

ConneXion helps foreigners feel more at home in Switzerland

campus_sommaire

Quel avenir pour nos terrains agricoles?


L’EPFL Extension School offre des bourses


La face cachée des objets


Bon appétit!


«La première image de trou noir, c’était il y a 40 ans»


La Junior Entreprise EPFL, actrice de la formation des étudiants


Un MOOC pour les assistants doctorants à l’enseignement


Groundscape(s)


Un rallye humanitaire entre Lausanne et la Mongolie


Lausanne Racing Team dévoile sa voiture de course électrique


L’AGEPolytique, porte-parole de la communauté étudiante


Quand la physique fait son show


«Au Scrabble, l’esprit mathématique prime sur le littéraire»


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Entre le Musée de l’Elysée et l’EPFL, l’heureuse rencontre de l’art et de la science

culture_sommaire

Voyage à travers trois siècles de Park Systems


Printemps de La Grange


Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL

fin_sommaire

ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

BRÈVE

 

BIOLOGIE

 

Une molécule contre le vieillissement convoitée par Nestlé


— La fontaine de jouvence n’est pas encore d’actualité, mais une molécule contre le vieillissement mise au jour en 2016 par Amazentis, spin-off de l’EPFL, et des chercheurs de l’Ecole, franchit un nouveau cap vers la commercialisation. Les vertus de l’urolithine A, dont on trouve le précurseur dans certains aliments, intéresse aujourd’hui Nestlé Health Science. La multinationale vient de signer un accord dans le but de l’inclure dans des compléments, des aliments, des boissons, ou encore des produits de nutrition médicale. Elle prend également part au capital d’Amazentis, dont le siège est à l’EPFL Innovation Park. Un programme de recherche commun afin d’étendre les domaines d’applications de la molécule notamment vers la santé et le médical est également prévu.

> RETROUVEZ LES ACTUALITÉS COMPLÈTES SUR actu.epfl.ch

ESPACE

 

Une start-up se lance dans le nettoyage de l’espace
ClearSpace va commercialiser les technologies mises au point à l’EPFL pour détruire les débris spatiaux accumulés autour de la Terre.

 

Un projet de l’EPFL Space Center, développé par Luc Piguet

Voilà des années qu’ils y travaillent. Les ingénieurs de l’EPFL Space Center passent maintenant la vitesse supérieure. Des technologies de capture de débris spatiaux qu’ils ont patiemment mises au point est née une start-up. Baptisée ClearSpace, elle reprend et poursuit le projet CleanSpace One, initié en 2012 et qui prévoit la conception d’un satellite «nettoyeur de l’espace». Sa première mission, agendée pour 2024, sera un test: aller chercher et détruire SwissCube, le nanosatellite réalisé par des étudiants de l’EPFL et de différentes écoles spécialisées, lancé le 23 septembre 2009. Par la suite, la jeune pousse compte développer un système viable et économique permettant la désorbitation de satellites hors d’usage, estimés à ce jour à quelque 3000, et encore dans l’espace immédiat de la Terre.

Les ingénieurs de ClearSpace imaginent le lancement d’une plateforme contenant plusieurs unités, à l’image de drones qui seraient ensuite relâchés dans l’espace pour accomplir leurs missions. La technologie mise quant à elle sur le déploiement, depuis le corps du drone, d’un filet conique destiné à «avaler» sa proie avant de se rétracter sur elle pour l’emprisonner.

 

Sarah Perrin

SANTÉ

 

La marche d'un individu en dit long sur sa santé

Considérée comme le sixième signe vital, la mobilité est un précieux indicateur d’état de santé. Des chercheurs travaillent sur un appareil permettant de l’évaluer avec précision.

  

Un projet du Laboratoire de mesure et d’analyse des mouvements (LMAM), développé par Kamiar Aminian

Notre manière de marcher est un témoin direct de notre état de santé. Elle est même un indicateur du nombre d’années qu’il nous reste à vivre. Ces constats sont à la base d’un ambitieux projet européen lancé le 11 avril dernier. Dénommé MOBILISE-D, il réunit dans un consortium 34 partenaires académiques, pharmaceutiques et industriels, dont l’EPFL. Au LMAM des chercheurs travaillent sur la mise au point d’un appareil destiné à mesurer la marche d’individus dans le cadre de leurs activités quotidiennes.

La vitesse de marche est de plus en plus souvent considérée comme le sixième signe vital, au même titre que la température corporelle, la tension artérielle, la respiration, le pouls et la douleur. Se donner les moyens de l’évaluer est donc important pour des questions de prévention ainsi que le développement de nouveaux médicaments et outils thérapeutiques, surtout dans une Europe où les plus de 65 ans représentent désormais près de 20% de la population.

 

Sarah Perrin