EPFL Magazine N° 26

ÉDITO

Un défi fondamental


ENSEIGNEMENT

Repenser la formation pour cultiver la soif d’apprendre

enseignement_sommaire_03

Go-Lab pour encourager l’enseignement des sciences à l’école secondaire


Les cahiers programmables, flexibles et stables


«L’enseignement est tellement important qu’il doit être plus valorisé»


50 ANS DE L’EPFL

«Je me souviendrai toujours de mon examen de thèse, un des bons moments de ma vie»


VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Combat de sumos amateurs

vu_sommaire

ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Un laser compact pour détecter les polluants

actu_sommaire

Des algorithmes pour faciliter les inventaires forestiers


Une start-up se lance dans le nettoyage de l'espace


Détecter les maladies depuis chez soi grâce à la photonique


INTERVIEW

Klaus von Klitzing: Using fundamental science to measure our world

interview_sommaire

50 ANS DE L’EPFL

Scientastic vous invite à Sion pour un week-end au cœur du numérique

50_sommaire

Revoilà la fête du campus


CAMPUS

ConneXion helps foreigners feel more at home in Switzerland

campus_sommaire

Quel avenir pour nos terrains agricoles?


L’EPFL Extension School offre des bourses


La face cachée des objets


Bon appétit!


«La première image de trou noir, c’était il y a 40 ans»


La Junior Entreprise EPFL, actrice de la formation des étudiants


Un MOOC pour les assistants doctorants à l’enseignement


Groundscape(s)


Un rallye humanitaire entre Lausanne et la Mongolie


Lausanne Racing Team dévoile sa voiture de course électrique


L’AGEPolytique, porte-parole de la communauté étudiante


Quand la physique fait son show


«Au Scrabble, l’esprit mathématique prime sur le littéraire»


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Entre le Musée de l’Elysée et l’EPFL, l’heureuse rencontre de l’art et de la science

culture_sommaire

Voyage à travers trois siècles de Park Systems


Printemps de La Grange


Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL

fin_sommaire

ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

FORMATION

 

Un MOOC pour les assistants doctorants à l’enseignement

Les assistants doctorants jouent un rôle essentiel dans de nombreux cours, mais il leur manque souvent le temps et les ressources pour développer leurs compétences pédagogiques. Un nouveau MOOC vise à répondre
à ce besoin.

Le Massive Online Open Course (MOOC) «Foundations of Teaching Science and Engineering» est le premier cours en ligne ouvert aux assistants doctorants de l’EPFL et le premier MOOC de l’EPFL sur l’enseignement. Il est également unique parce qu’il utilise des données réelles recueillies dans les cours Bachelor des huit facultés et collèges de l’EPFL par les étudiants du cours Master «How People Learn».

«Toutes les générations sont là: les données sont collectées auprès des étudiants de Bachelor par les étudiants de Master, et nous les utilisons maintenant pour former à l’enseignement des assistants doctorants», résume Roland Tormey. Le coordinateur du Centre d’appui à l’enseignement (CAPE) est co-instructeur du nouveau MOOC avec Cécile Hardebolle et Ingrid Le Duc. Il enseigne également le cours How People Learn au programme des sciences humaines et Sociales (SHS) du Collège des humanités.

 

Cibler le moment de l’apprentissage

Selon Roland Tormey, les gens pensent souvent que les professeurs font tout l’enseignement, en oubliant le rôle crucial que jouent les assistants doctorants dans de nombreux cours Bachelor. Après un cours magistral, les étudiants peuvent se voir confier des exercices ou des travaux de groupe sous la supervision d’un assistant doctorant – et c’est souvent le moment où le traitement actif de l’information a lieu.

«Les assistants doctorants jouent un rôle extrêmement important dans l’éducation, parce qu’ils sont là au moment de l’apprentissage. Ils sont là quand les étudiants sont confrontés à l’application des concepts, mais très souvent ils n’ont pas de formation pédagogique et n’ont pas beaucoup de temps pour assister aux ateliers», précise le coordinateur.

«Nous voulions utiliser un MOOC pour leur donner un soutien adéquat, parce que l’enseignement est souvent une grande partie de leur vie et qu’ils veulent faire ce qu’ils font bien.»

 

Enseignement basé sur des preuves

Le cours «Foundations of Teaching Science and Engineering» vise à aider les participants à élaborer des «méthodes d’enseignement basé sur des preuves» pour la résolution de problèmes quantitatifs et ouverts, ainsi que l’expérimentation scientifique. Le cours est basé sur la littérature internationale et s’appuie sur des études de cas locales tirées de projets d’étudiants réalisés dans le cadre du cours SHS.

«L’une des compétences les plus importantes que l’EPFL veut que ses étudiants apprennent est la capacité à résoudre des problèmes quantitatifs inédits. Nous avons recueilli beaucoup de données sur la façon dont les étudiants tentent de résoudre ces problèmes et les difficultés qu’ils rencontrent, alors nous utilisons les [études de cas de SHS] pour illustrer pourquoi certaines approches pédagogiques sont plus efficaces que d’autres», explique Roland Tormey.

Le MOOC, d’une durée de 10 semaines, couvre également des recherches récentes dans le domaine de l’enseignement des sciences et de l’ingénierie, la gestion des pratiques d’apprentissage en classe, les meilleures pratiques pour faciliter les projets de groupe, ainsi que l’évaluation équitable et fiable de l’apprentissage.

 

Celia Luterbacher, Collège des humanités