EPFL Magazine N° 26

ÉDITO

Un défi fondamental


ENSEIGNEMENT

Repenser la formation pour cultiver la soif d’apprendre

enseignement_sommaire_03

Go-Lab pour encourager l’enseignement des sciences à l’école secondaire


Les cahiers programmables, flexibles et stables


«L’enseignement est tellement important qu’il doit être plus valorisé»


50 ANS DE L’EPFL

«Je me souviendrai toujours de mon examen de thèse, un des bons moments de ma vie»


VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Combat de sumos amateurs

vu_sommaire

ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Un laser compact pour détecter les polluants

actu_sommaire

Des algorithmes pour faciliter les inventaires forestiers


Une start-up se lance dans le nettoyage de l'espace


Détecter les maladies depuis chez soi grâce à la photonique


INTERVIEW

Klaus von Klitzing: Using fundamental science to measure our world

interview_sommaire

50 ANS DE L’EPFL

Scientastic vous invite à Sion pour un week-end au cœur du numérique

50_sommaire

Revoilà la fête du campus


CAMPUS

ConneXion helps foreigners feel more at home in Switzerland

campus_sommaire

Quel avenir pour nos terrains agricoles?


L’EPFL Extension School offre des bourses


La face cachée des objets


Bon appétit!


«La première image de trou noir, c’était il y a 40 ans»


La Junior Entreprise EPFL, actrice de la formation des étudiants


Un MOOC pour les assistants doctorants à l’enseignement


Groundscape(s)


Un rallye humanitaire entre Lausanne et la Mongolie


Lausanne Racing Team dévoile sa voiture de course électrique


L’AGEPolytique, porte-parole de la communauté étudiante


Quand la physique fait son show


«Au Scrabble, l’esprit mathématique prime sur le littéraire»


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Entre le Musée de l’Elysée et l’EPFL, l’heureuse rencontre de l’art et de la science

culture_sommaire

Voyage à travers trois siècles de Park Systems


Printemps de La Grange


Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL

fin_sommaire

ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

En Suisse, l’inventaire forestier est mis à jour tous les 10 ans environ.

ENVIRONNEMENT

Des algorithmes pour faciliter les inventaires forestiers

Un doctorant a développé des méthodes pour améliorer la cartographie des forêts via la détection aérienne. De quoi soutenir les
inventaires de terrain.

 

Un projet du Laboratoire des systèmes d’information géographique (Lasig), développé par Matthew Parkan

Matthew Parkan, du Laboratoire des systèmes d’information géographique de l’EPFL, a développé pour sa thèse des algorithmes capables d’effectuer automatiquement certaines mesures d’inventaire forestier – la localisation des troncs, l’estimation de leur diamètre et l’identification de l’essence – sur de grandes surfaces. Concrètement, les méthodes et outils développés peuvent servir à établir le plan détaillé d’une parcelle en préparation au marquage des troncs avant une coupe, suivre précisément l’évolution d'arbres individuels ou identifier des habitats favorables à certaines espèces animales.

«Le but de ce travail était de développer des méthodes et des outils pour soutenir les inventaires de terrain, mais pas de les remplacer», précise le chercheur. Les inventaires de terrain demeurent en effet indispensables pour calibrer les modèles, valider les résultats et relever des caractéristiques subtiles invisibles dans la plupart des données de télédétection aérienne disponibles actuellement (par exemple le bois mort au sol, les arbres habitats, l’état sanitaire détaillé, etc.). 

Anne-Muriel Brouet

GÉNÉTIQUE

  

Apprivoiser les séquences mobiles du génome

Comment des protéines permettent-elles de transférer des variations héréditaires au fœtus en croissance?

 

Un projet du Laboratoire de virologie et génétique (LVG), développé par Didier Trono

Des scientifiques ont découvert qu’une famille de protéines connues sous le nom de KZFP (pour Krüppel-associated box-containing zinc finger proteins) jouent un rôle clé de facilitateurs en apprivoisant des séquences de régulation intégrées dans les éléments transposables eux-mêmes.

Lorsque le génome de l’embryon humain est activé juste après que l’ovule est fécondé par un spermatozoïde, les éléments transposables sont parmi les premières séquences exprimées. Les chercheurs ont découvert que les KZFP maîtrisent rapidement ces éléments, réduisant leur impact transcriptionnel pendant les toutes premières étapes de l’embryogenèse précoce. Cela permet d’utiliser ensuite les éléments transposables plus tard, lors du développement ainsi que dans les tissus adultes. Ainsi, les KZFP jouent un rôle clé dans la manière dont le génome humain est régulé, en facilitant l’intégration de séquences de contrôle à base d’éléments transposables dans des réseaux transcriptionnels.

«Nos résultats montrent comment une famille de protéines longtemps considérées comme une curiosité de la nature font d’ennemis des amis», explique Didier Trono.

 

Nik Papageorgiou

BRÈVE

 

CHIMIE

 

Un nouveau réseau organométallique d'origine biologique imite l’ADN

— Des ingénieurs chimistes de l’EPFL Valais Wallis ont créé un réseau organométallique (MOF pour metal-organic framework) d’origine biologique sur lequel la liaison hydrogène qui forme la double hélice de l’ADN peut être reproduite et étudiée comme jamais auparavant.

Sous la direction de Kyriakos Stylianou, des scientifiques des laboratoires de Berend Smit et de Lyndon Emsley ont conçu et analysé le nouveau MOF composé de molécules d’adénine, l’une des quatre bases azotées présentes dans l’ADN et l’ARN.

«Notre étude souligne l’utilité des MOF d’origine biologique comme nanoréacteurs pour capturer des molécules biologiques par des interactions spécifiques et pour les transformer en d’autres molécules», explique Kyriakos Stylianou.

> RETROUVEZ LES
ACTUALITÉS COMPLÈTES
SUR actu.epfl.ch