EPFL Magazine N° 28

ÉDITO

Une autre manière de voir son école


BD RENTRÉE

Une année à l'Ecole des Potions, Formules et Licornes

bd_sommaire

RECHERCHE

«A l’EPFL, la recherche est basée sur la liberté et la diversité»

recherche_sommaire

Argonaute, un job pas comme les autres


Argonauts of modern research


Ma vie de chercheur


ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES

Des pompes à chaleur moins énergivores

actu_sommaire

Que peut nous apprendre Wikipédia sur les interactions humaines?


CAMPUS

Bienvenue dans le lieu de savoir le plus cool de Suisse

campus_sommaire

VU ET ENTENDU SUR LE CAMPUS

Objets à donner

vu_sommaire

CAMPUS

Fundamental laws governing dynamics in living systems


CAMPUS

EPFL Magazine, un journal apprécié trop méconnu


PORTES OUVERTES

Deux journées pour (re)découvrir l’EPFL

journee_sommaire

Faire de ces portes ouvertes un événement responsable


50 ANS DE L’EPFL

«Mon terrain de jeu préféré, c’est le tableau périodique des éléments»


CAMPUS

Une exposition célèbre 50 ans de thèses EPFL

campus3_sommaire

A Los Angeles, EPFLoop monte sur la troisième marche du podium


Nouvelles nominations de professeurs


Garants du bien-être animal


Une nouvelle plateforme à projets durables


Venir à l’EPFL en transports publics à petits prix


Une semaine pour rencontrer les associations


Le collectif Grève féministe veut se constituer en association


Six étudiants en boot camp à San Francisco


From robots to migration: new fall courses


Le sein mis à nu

sein_sommaire

Un écrin de bois pour le Smart Living Lab


LECTURE

La sélection des libraires


CULTURE

Un corps, des corps, encore


Récital de Cédric Pescia


Les travailleurs invisibles de l’EPFL s’exposent au RLC


Experience EPFL through augmented archives at ArtLab


Les événements à venir


ÉVÉNEMENTS

Les points forts des 50 ans de l’EPFL


CAMPUS

SONDAGE

 

EPFL Magazine, un journal apprécié trop méconnu

Le sondage mené en juin dernier a engendré près de 850 réponses assorties de plus de 175 commentaires. Principaux résultats.

 

Tout d’abord merci à celles et ceux qui ont pris le temps de répondre au sondage lancé en juin sur votre journal interne. Nous avons reçu près de 850 réponses, dont une centaine en anglais, assorties de plus de 175 commentaires. En français, 45% provenaient des étudiants, 37% des collaborateurs administratif et technique (CAT), 7% des collaborateurs scientifiques (CS) et 4% des professeurs et doctorants. La part des chercheurs est plus importante en anglais: 21% CS et 17% doctorants.

Plus d’un tiers (35%) des participants lisent les 9 éditions, un quart 4 à 8 numéros. Les CAT sont les plus fidèles lecteurs, les étudiants et les doctorants les moins. La moitié des lecteurs y passent entre 10 et 30 minutes; un quart plus et un quart moins. La version papier, prise dans une caissette (73%), est le support privilégié par 9 lecteurs sur 10.

La bonne nouvelle est que 88% des participants trouvent le contenu très ou assez intéressant. Du point de vue des thématiques, la couverture de l’enseignement et de l’innovation est globalement adéquate pour tous. La recherche est légèrement surreprésentée pour les CAT et les étudiants tandis que ces derniers estiment que l’on ne parle pas assez des associations et des événements.

 

Peu de contributeurs

Concernant les rubriques sondées, la plupart des lecteurs ne sont pas fidèles et entre 57% et 75% répondent les lire parfois. Sauf la page «vu et entendu», toujours appréciée par plus de 47% des sondés! Les pages actualités et campus ont 35% de fidèles lecteurs. Enfin, moins de 25% des lecteurs contribuent au magazine, dont seuls 10% régulièrement ou parfois.

Ce qui nous amène aux commentaires. Ils sont plus souvent critiques qu’élogieux – on s’exprime plus quand on est insatisfait. Nombreux sont ceux qui concernent la ligne éditoriale, vue comme biaisée, un outil de communication de la Direction, faisant l’apologie de la technologie et du «solutionnisme», manquant d’objectivité, de débats et d’articles d’opinion. Rappelons toutefois qu’EPFL Magazine est ouvert aux membres actifs de la communauté et qu’une rubrique Courrier des lecteurs existe pour autant que nous recevions des lettres. Sur le contenu, certains déplorent une déconnexion avec la vie et les acteurs du campus ou demandent un meilleur traitement de leurs intérêts particuliers. Notons que la rubrique qui a reçu le plus de commentaires positifs est celle des jeux.

Concernant les commentaires sur le format, il semble qu’il y a une certaine méconnaissance de l’existence de la version en ligne (epflmagazine.epfl.ch) et du fait que la version imprimée l’est sur papier 100% recyclé. Enfin, la diffusion fait aussi l’objet de commentaires : certains ignoraient l’existence du magazine, d’autres demandent un «push» lors de nouvelles parutions ainsi qu’une meilleure présence sur les sites autres que Lausanne.

Nous réfléchirons dans les mois suivants aux meilleurs moyens d’intégrer les résultats de ce sondage pour faire évoluer le magazine, afin qu’il satisfasse au mieux les attentes de ses lecteurs.

 

Anne-Muriel Brouet, responsable éditoriale EPFL Magazine

BRÈVE

 

ASSOCIATION

 

Baptême de l’air

 

— L’association Aéropoly propose aux amateurs du ciel et des Alpes l’occasion rêvée de faire un baptême de l’air. Des pilotes de l’EPFL embarqueront des passagers le 28 septembre au départ de Lausanne-Blécherette à destination de Sion via Gstaad-Gemmi pour un repas au bord de la piste. Ensuite, les pilotes emmèneront les passagers au-dessus des Alpes. Avant le départ, quelques pilotes présenteront leurs expériences de vols dans la grande salle de théorie de l’aéroclub de Lausanne. Les membres d’Aéropoly et étudiants de l’EPFL/UNIL ont la priorité. Le prix est d’environ 150 fr. et il reste encore des places!